1er blog de recettes de remèdes traditionnels !
0 0 votes
Évaluation
Catégorie, DifficultéMoyen

Cette recette est éditée alors que nous sommes en pénurie de gel et que le virus COVID-19 se propage à grande vitesse. Veuillez privilégier les préparations prêtes à l'emploi dès lors que celles-ci sont disponibles. L'utilisation du gel ne dispense pas de se laver les mains régulièrement au savon. Le gel désinfectant est une précaution parmi d'autres pour se protéger du virus et limiter sa diffusion. L’utilisation de ce gel ne représente pas une protection absolue, mais une barrière supplémentaire. Il ne guérit pas, mais permet de se protéger soi et les autres, que l'on soit déjà infecté ou non, en évitant de manuporter le virus.

"Manuporter" signifie que le virus peut se transmettre par les mains, par le contact direct avec la peau et les muqueuses, ou au contact des surfaces contaminées sur lesquelles il peut demeurer vivant plusieurs heures.
C'est pourquoi il est recommandé de se laver régulièrement les mains avec du savon.
Il est également recommandé d'utiliser régulièrement un gel désinfectant à la maison, au travail, et dans tous vos déplacements.

De nombreuses recettes circulent, mais une fait référence : la recette publiée par l'OMS à base d’éthanol. Toutefois, il s'agit d'une recette conçue pour être préparée par des professionnels et en grande quantité.
Ici, je simplifie volontairement cette recette en retirant le peroxyde d'hydrogène H2O2 car potentiellement dangereux à manipuler et car non-destiné à lutter contre le virus.

Il s'agit donc de la recette de l'OMS adaptée pour être plus facile à préparer.

Bien suivre la vidéo et respecter scrupuleusement les quantités indiquées : le but étant d'obtenir un gel titrant de l'ordre de 80° d'alcool, ce que préconise l'OMS pour une efficacité optimale.

Portions1 portion
Préparation10 mins
 83,33 ml Ethanol 96°
 1,45 ml Glycérine végétale bio 98%
 Eau potable
 1 Flacon de 100 mL ou plus grand
1

Remplir 83,3 ml d'eau à la seringue graduée
(voir comment la commander facilement en bas de page)

2

Repérer précisément le volume en collant l'étiquette au niveau des 83,3 mL

3

Ajouter 16,7 ml d'eau et repérer le volume total de 100 ml

4

Les volumes de 83,3 mL et de 100 mL maintenant repérés, vider entièrement le flacon

5

Ajouter 83,3 ml d'alcool à 96° en remplissant jusqu'au niveau repéré par l'étiquette

6

Ajouter 1,45 ml de glycérine avec une petite seringue graduée pour plus de précision

7

Fermer et agiter le flacon pour homogénéïser

8

Compléter avec de l'eau potable jusqu'au repère des 100 mL

9

Fermer, agiter, et c'est prêt !

Où trouver les bons ingrédients ?

Sous réserve de disponibilité, vous pouvez vous procurer les bons ingrédients et les bons ustensiles en suivant ce lien vers notre site marchand tiers. En effet, aucun article n’est en vente sur ce blog qui est un site d’information uniquement.

Abonnez-vous et ne manquez plus jamais une recette !

remedesoimeme_apotakecare_newsletter_remedes-naturels

Comment l'utiliser :
Utilisé pour la désinfection des mains : verser un peu de gel et frictionner sur l'ensemble des deux mains jusqu'à évaporation complète.
Produit fait soi-même :
 - pour usage personnel à la maison ou lors des déplacements
 - ne pas utiliser pour un usage professionnel, ne convient pas à l’aseptise pré-opératoire des mains



Avertissement : Les informations données sur ce site sont fondées sur la littérature spécialisée et fournies à titre indicatif.
Les recettes sont à base d’
ingrédients naturels, véritables denrées alimentaires, et ne constituent en aucun cas des médicaments : pour tout usage thérapeutique vous devez consulter un médecin.

 

Ingrédients

 83,33 ml Ethanol 96°
 1,45 ml Glycérine végétale bio 98%
 Eau potable
 1 Flacon de 100 mL ou plus grand

Instructions

1

Remplir 83,3 ml d'eau à la seringue graduée
(voir comment la commander facilement en bas de page)

2

Repérer précisément le volume en collant l'étiquette au niveau des 83,3 mL

3

Ajouter 16,7 ml d'eau et repérer le volume total de 100 ml

4

Les volumes de 83,3 mL et de 100 mL maintenant repérés, vider entièrement le flacon

5

Ajouter 83,3 ml d'alcool à 96° en remplissant jusqu'au niveau repéré par l'étiquette

6

Ajouter 1,45 ml de glycérine avec une petite seringue graduée pour plus de précision

7

Fermer et agiter le flacon pour homogénéïser

8

Compléter avec de l'eau potable jusqu'au repère des 100 mL

9

Fermer, agiter, et c'est prêt !

Gel désinfectant
(Visitée 1 949 fois, visitée 1 aujourd'hui)

Partager cettre recette

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email

Votre avis nous intéresse

0 0 votes
Évaluation
S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Gisele

Ç’est waaaooh

Tu pourrais aussi aimer

Remède contre l'insomnie, préparez cette tisane à base de fleurs d'oranger, de camomille et de tilleul Sommeil

Insomnie & Tisane Tilleul Oranger Camomille

Vous recherchez un bon remède contre l’insomnie ?
Cette tisane aide à lutter contre les difficultés d’endormissement et favorise un sommeil calme et réparateur.
Aussi, elle convient à toute la famille et elle est particulièrement adaptée aux enfants !
Elle associe fleurs d’Oranger, fleurs de Camomille matricaire, et bractées de Tilleul !

Voir la recette
remède stress Tisane anxiété camomille romaine fleurs relax Fatigue - Surmenage

Stress & Tisane Camomille matricaire

Besoin d’un remède simple contre le stress ?
Les fleurs de Camomille matricaire sont naturellement anxiolytiques.
C’est pourquoi on l’utilise couramment en tisane pour apaiser les humeurs anxieuses.
Ainsi, nous vous expliquons comment la préparer…

Voir la recette
Cette inhalation humide peut vous aider en cas d'infection au Covid-19 Coronavirus COVID-19

Inhalation humide Eucalyptus – Thym – Laurier

Quel remède simple pour enrayer l’infection virale au covid-19 dès les premiers symptômes ?
Ce soin tout simple est basé sur un bon vieux remède : respirer les vapeurs chaudes d’un bol en se recouvrant d’une serviette.

Ici, pour un meilleur confort d’utilisation et une meilleure efficacité, je recommande d’utiliser un inhalateur. Voir illustration ci-dessus.

Le Thym et l’Eucalyptus sont deux plantes parmi les plus reconnues dans les infections virales pulmonaires. C’est pourquoi elles entrent dans la composition des tisanes A et B. C’est aussi pourquoi elles sont utilisées ici sous la forme d’huiles essentielles.
Le Laurier noble est également très indiqué pour les affections respiratoires.
Et surtout, cette huile essentielle contient une association d’actifs qui présenterait une activité anti-virale contre le SARS-Cov1, proche parent du Covid-19 SARS-cov2.
De même, le Thym à linalol, en raison de sa teneur en bacaléine, a aussi été identifié comme présentant une activité anti-virale contre des virus de la même famille que celle du coronavirus.

En effet, les huiles essentielles sont extrêmement concentrées en actifs. Leur composition varie par rapport à celle de la plante brute en tisane. De plus, la voie d’administration par inhalation humide est particulièrement indiquée en cas de pathologies pulmonaires. Les vapeurs humides sont importantes pour apaiser l’irritation des bronches et la toux sèche. Ces vapeurs véhiculent les actifs directement vers l’organe cible.

Cette inhalation est à pratiquer le soir avant d’aller se coucher. Toutefois, il est possible de la renouveler autant de fois que nécessaire au cours de la journée.

L’Eucalyptus globulus, le Laurier noble ainsi que le Thym à linalol, à l’odeur printanière de muguet, vont contribuer à apaiser l’arbre bronchique. Ils procurent une réelle sensation d’apaisement.

Leurs vertus sont nombreuses et détaillées dans les informations complémentaires : anti-virales, anti-inflammatoires, antalgiques, anti-spasmodiques, expectorantes, mucolytiques, immunostimulantes, antioxydantes.

Il s’agit donc d’un remède de choix à utiliser dès les premiers symptômes du covid-19.

A noter qu’il est important d’utiliser la variété globulus de l’Eucalyptus, et le chémotype « à linalol » du Thym. Ils présentent tous deux les compositions et les propriétés les plus intéressantes en cas d’infection virale pulmonaire.

Voir la recette
2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x

Nous trouvons les recettes pour vous !

remplissez le formulaire de demande...