Covid-19 : Il n’est pas trop tard pour se préparer à être infecté !

En France, le 11 mai correspond au début du déconfinement. Selon les estimations, les personnes ayant déjà contracté le virus représenteraient moins de 10% de la population. Si l’on considère qu’il faut que 60% de la population soit immunisée pour que le virus cesse de se propager, au moins 50% de la population est susceptible de contracter le virus dans les mois qui viennent, soit environ 33,5 millions de personnes. Et encore, selon l’OMS, l’immunité acquise à la suite d’une primo-infection reste encore à démontrer : aucune étude exhaustive n’a encore démontré qu’une personne guérie développe une immunité assez consistante et surtout durable pour ne plus être de nouveau infectée et soit retomber malade, soit être porteur sain et transmetteur le virus à son insu.

L’espoir de pouvoir vacciner largement la population n’est pas réaliste d’ici un an.
Entre le 11 mai et la vaccination générale, il s’agit de limiter au maximum le nombre de personnes contaminées, ceci en appliquant les règles d’hygiène, de barrières et de distanciation sociale.

Néanmoins, nul doute que la reprise progressive des activités, en dépit de ces efforts, ne soit une situation plus propice à la propagation du virus que la situation de confinement stricte. En considérant cette situation, sans être alarmiste mais juste pragmatique, pour chacun d’entre nous, passé le 11 mai, plus le temps va passer, plus la probabilité de contracter le coronavirus va augmenter.

Dois-je me préparer à attraper le virus ?

Face à ce constat, deux comportements sont à adopter.

Le premier comportement est de tout faire pour ne pas contracter le virus. Les règles d’hygiène, de barrière et de distanciation sociale seront encore plus importantes à appliquer après le 11 mai.

Le second, effectivement, est de se préparer à contracter le virus. Car, nous l’avons vu, c’est une éventualité que chacun de nous ne peut écarter. Autant nous sommes bien informés sur les gestes barrières, autant nous le sommes moins sur ce qui est susceptible de nous aider en cas d’infection.

Nous vous avons détailler la marche à suivre pour bien vous préparer à cette éventualité : comportements à adopter, aliments à privilégier, renforcement ou non de l’immunité

Vous pourrez également retrouver des ingrédients adaptés pour vos remèdes naturels ici.

Retour vers l’article racine : Nous n’avons pas de médicament, mais nous avons des remèdes !

(Visitée 17 fois, visitée 1 aujourd'hui)